Après différents articles ou post sur instagram sur la confiance en soi, notamment les 7piliers de la confiance et de comment cela s’articule en soi. Qu’est ce qui fait que nous n’avons jamais confiance ? Qu’est ce qui fait qu’on se remette toujours en question ? Pourquoi je suis comme çà ? Pourquoi je me déteste ? Etc, Etc….

La confiance, un grand concept

Tout d’abord, vous le savez aussi bien que moi, entre autre que la confiance, c’est un « grand concept », d’ailleurs son origine est très profonde voir même au-delà de notre propre vécu, en outre la transmission trans-génération. Elle est propre à chacun en fonction de son vécu et de sa vie du moment. Elle n’est jamais définie dans le temps et reste malléable à vie.

Alors son origine vis-à-vis de nous-même tient souvent ses bases d’un manque de repère. Car selon que nous sommes occidentaux, orientaux ou tribal, la confiance sera complétement différentes et n’aura pas du tout la même valeur selon les peuples. Mais les repères que nous obtenons de nos pères dans la communauté dans laquelle on vit va être déterminante.

La confiance notre repère.

Explication, l’homme est né nu, sans rien mais il s’est constitué au fur et à mesure en fonction de son horloge biologique avec des repères de besoins, se nourrir, dormir, chasser, manger, etc. Par contre avec l’évolution du monde d’aujourd’hui, sa vitesse de vie, sa pression, son stress, l’homme s’est constitué sur les mêmes bases essentielles de survies ajoutées de valeurs, de croyances et de relation avec les autres. Ce qui en fait un être particulièrement prodigieux, mais bien plus difficile à gérer émotionnellement pour son cerveau, les câblages neuronaux sont bien plus perfectionnés et la distance que nous avons eu à mettre entre notre corps et notre esprit augmente ce décalage.

quand on n'a plus confiance en soi, on manque de repères
repères de la confiance


45 000 mille ans d’évolutions, y a de quoi y laisser quelques traces. Oui, il n’y a pas que dans les sédiments et l’archéologie qu’on retrouve les traces de nos ancêtres, mais aussi au plus profond de nos cellules, par la transmission cellulaire mais aussi historique.
Nous conservons en nous des valeurs, des croyances et des habitudes de vie depuis la nuit des temps. Ce qui explique que lorsque nous vivons des changements importants, des modifications de valeurs, des changements profonds au niveau de notre être çà nous traumatise. Nous subissons donc brutalement un manque de repère pour nous construire durablement avec tout l’équilibre dont nous avons besoin.

La confiance se constitue au travers de nos gène.
ADN CONFIANCE

Comment je perds mes repères ?

Et donc ma confiance .


L’enfance :

Les enfants ont besoin de repères pour se construire ce qui est un des points principals de construction. L’amour et la reconnaissance des parents, nous le savons maintenant avec les  neurosciences  « Catherine Gueguen » qui en parle très bien sont donc les principaux repères à l’enfant pour construire son identité dans de bonnes conditions.

Un grain de sable dans l’engrenage et c’est le bordel pour le futur adulte.

Les neurosciences et le développement de l’enfant par Catherine Gueguen


À travers ces routines, l’enfant commence à développer le « soi interpersonnel » ; une forme rudimentaire de conscience de soi qui émerge de « l’invariance et de l’expectative des rapports avec autrui » (idem). Contrairement à ce qui se passe au deuxième mois, le bébé commence, entre le quatrième et le sixième mois, à manifester un engagement différencié selon les conditions organisées ou désorganisées des jeux, montrant une visible préférence pour ceux qui se déroulent de façon organisée; Salem, P. (2007). De la genèse à la reproduction de la confiance chez l’enfant. Corps, 2(1), 99-104. doi:10.3917/corp.002.0099.

Selon le sociologue Luhmann (2000)

Quelques exemples qui peuvent nous impact :

  • Le manque d’amour
  • L’absence d’autorité
  • La manque de présence d’un des 2 parents
  • Le regard de l’autre est un besoin important, l’amour nous fait grandir et si nous en avons manqué, il faut apprendre à s’aimer.

Mais tout n’est pas perdu, nous avons chacun en nous un système de résilience Ouf !! Mais nous y reviendrons plus tard.

Les changements de vie.

Des situations de vie, subi. Les changements impactent notre équilibre émotionnel. C’est un traumatisme pour l’esprit et donc pour notre corps car l’un ne va jamais sans l’autre. Pourquoi ? Car vous n’y êtes par préparé car cela n’est pas inscrit en vous, votre corps et votre cerveau ne connaisse pas cette situation et ne savent pas comment la gérer par conséquent, vous stressez, voir vous déprimez jusqu’à aller à une dépression ou un burn-out. C’est implosion !des exemples de changement :

  • un déménagement
  • un changement de poste ou la perte de son emploi
  • un changement de relation, un divorce
  • un deuil
Un déménagement peut être source de stress et de perte de confiance
Ca déconfiance 🙂

Toutes ces situations impactent automatiquement vos repères d’espace, de temps, de lien avec l’autre, des émotions que vous avez développé dans les situations avant le changement ( nostalgie si tu m’oublies) sont liés à votre mémoire et le sentiment de ne pas les retrouver sont traumatisantes et frustrantes.
Toutefois, il est possible aussi de vivre des situations difficiles parfois même dans des moments choisies mais pour lesquelles vous n’aviez pas complètement calculé les changements pour vous. Parfois cela peut-être très difficile et c’est qu’il faut tenir le coup et ne rien lâcher.


Une situation vécue comme traumatisante

  • l’humiliation à l’école l’humiliation par un adulte,
  • une grande culpabilité suite à un accident de la vie (accident, maladie, perte d’emploi),
  • L’humiliation, rien de pire que de descendre dans les bas fonds des doutes, des remises en questions et si j’avais fait comme ?
Comment l'humiliation a l'école peut faire nous faire perdre confiance.
humiliation ecole confiance

Toutes ces situations génèrent bien souvent un sentiment d’infériorité.  Peu import enfant adulte, la situation traumatisante que vous vivez, avez vécu ou vivrez, il faut vous reconstruire. Vos repères ont disparu.


Ne vous est-il jamais arrivé de dire, je suis en manque de repères ou d’entendre quelqu’un le dire ?

manque de repères =

  • augmentation de vos peurs à tous les niveaux
  • ne pas vous sentir légitime et incapable, vous sentez nul, vous doutez de vous même sans arrêt.
  • Vous n’osez plus parler ou vous vous approchez moins des autres, vous augmentez votre timidité et vous vous désocialisez.
  • Votre pessimisme devient chronique et vous pensez qu’il n’y a qu’à vous que cela arrive que tout est contre vous et que vous n’êtes qu’un M… sorry

Par conséquent, il faut vous reconstruire, trouvez de nouveaux repères et en réalisant des exercices réguliers et laisser le temps au temps. Ne pas vous mettre la pression mais de plutôt vous mettre dans l’action.

Un bonus de 31 cartes pour retrouver confiance en soi.
Petit cadeau pour vous,
pour vous aider à relancer votre confiance,
un jeu de 31 cartes à télécharger 


Pour vous aider, je vous ai préparé 1 jeu de 31 cartes à tirer tous les jours à télécharger pour relancer votre confiance quotidienne.


Je prépare aussi un kit de 10 ressources pour relancer votre confiance.Inscrivez-vous pour être prévenus dès sa sortie dans le formulaire ci-dessous.

Attention, cet article n’est que le fruit de mon travail, de mon vécu et de mes recherches. Il ne doit pas être considéré comme la vérité. C’est une piste de réflexion et de travail sur soi. C’est celle que j’ai mise en place pour moi et que je préconise lorsque l’on me demande conseil. Jamais elle doit être prise comme argent comptant. Je vous invite à la prendre comme base de réflexion.