"La magie c'est soi-même"

 

Sans parler trop de moi mais un peu quand même, car pas toujours facile de définir qui nous sommes. Sans me sentir écrivain, ni blogueuse, ni journaliste, ni chroniqueuse, ni rien de tout cela, juste l’envie de partager et faire découvrir comme la vie est magique quand on se donne la peine de regarder différemment.

Comme une impression que ma vie vient seulement de commencer. C’est une sensation assez bizarre. Mais j’étais où pendant tout ce temps ?

Moi la fille de l’année 1976. Ah là là, çà me fait trop bizarre de dire çà !

Née le lendemain du poisson d’avril et déjà, j’étais une petite farceuse:)

Mon enfance, je la passe au sein d’une affaire familiale dans un hôtel-restaurant au cœur de la Bourgogne. J’ai eu la chance de grandir dans une indépendance intellectuelle et d’évoluer par l’expérience.  Mes parents sans être intellectuels m’ont permis d’évoluer par moi-même, faire mes propres expériences et de me garantir ma liberté de pensée.

La belle au bois dormant

Comme endormie, comme zombifier, comme la belle au bois dormant après un baiser de son prince charmant, enfin je me réveille!

Ma petite vie de jeune femme c’était comme « la petite maison dans la prairie ». C’était cool, la famille du genre idéale, le pack tout en un, une maison, des chiens, des chats, un homme qui m’aime, un enfant magnifique, pas trop riche mais pas trop pauvre, à la campagne et quelques amis pour égailler votre vie. Moi, je dis : « Ben c’est pas si mal! ». Mais je n’étais pas heureuse, il me manquait quelque chose. Depuis l’enfance, j’étais à la recherche du bonheur, de l’épanouissement, du papillon qui déploie ses ailes. Comme-ci quelques choses me poussaient à trouver mon chemin, ma voie, mon essence même.

Once upon a time

Puis, d’un claquement de doigt, d’une ouverture de porte, d’un doigt d’honneur, d’un Fuck off, d’une punk attitude du nouveau genre paysan, et MERDE, j’arrête de culpabiliser, j’envoie tout balader. Me voilà!!!

 

Et puis ma vie commence ici

La sophrologie c’est elle qui m’a choisi. Moi, je suis une hyperactive de nature, j’arrête jamais, très curieuse de tout et côté boulot, je prends toujours trop les choses à cœur. Et puis un matin mon corps m’a dit :  « stop ».
Très fatiguée, des douleurs partout, une impression  de coups de poignards dans le dos, des sensations d’aiguilles qui me transpercaient de l’intérieur et que mon corps allait imploser. « Allo! M D-M D! mon corps ne répond plus! Je sombre »
C’est le  burnout me dit le médecin  :   » comme qui dirait : je me suis cramé ».

Et puis ma vie commence ici

La sophrologie c’est elle qui m’a choisi. Moi, je suis une hyperactive de nature, j’arrête jamais, très curieuse de tout et côté boulot, je prends toujours trop les choses à cœur. Et puis un matin mon corps m’a dit :  « stop ».
Très fatiguée, des douleurs partout, une impression  de coups de poignards dans le dos, des sensations d’aiguilles qui me transpercaient de l’intérieur et que mon corps allait imploser. « Allo! M D-M D! mon corps ne répond plus! Je sombre »
C’est le  burnout me dit le médecin  :   » comme qui dirait : je me suis cramé ».

J'ai décidé de me remettre sur pied natuellement sans médoc

Pas question que j’avale des saloperies!
Alors j’appelle une amie qui m’oriente direct vers des traitements naturels avec un côté très holistique.
Je lui explique la situation et je lui dis que j’ai peu de temps pour me remettre sur pied.
Elle insiste pour que je prenne un mois minimum pour me rétablir. Mais pour moi ! c’est  impossible !    
Alors, elle me prescrit à distance : des siestes, des dodos, des siestes et encore des dodos. Et surtout d’écouter des sons binauraux,  de faire de la méditation avec la sophrologie et quelques huiles  essentielles en massages 3 fois par jour (lavande, camomille romaine et Marjolaine à coquille en synergie à de l’huile de jojoba).
Et là, miracle, au bout d’une semaine, je retrouve de l’énergie, je mange beaucoup de fruits et de légumes pour me ré-minéraliser. Je reprends le travail au bout de 10 jours à mi-temps histoire de voir comment les choses évoluent.

Depuis ma vie a changé

Depuis, je ne vois plus les choses de la même manière. Je me suis sauvée la vie sans médoc et avec la force de l’esprit.
Aujourd’hui, je me tourne exclusivement, autant que faire ce peut, vers des médecines naturelles pour guérir de tous mes maux mais aussi de tous mes mots, car le corps parle de lui même et nous en dit beaucoup quand on prend le temps de l’écouter.

La sophro, le blog est né

Aujourd’hui, je me tourne exclusivement, autant que faire ce peut, vers des médecines naturelles pour guérir de tous mes maux mais aussi tous mes mots, car le corps parle de lui même et nous en dit beaucoup quand on prend le temps de l’écouter.
Voilà, les choses sont dites et maintenant à moi de vous apporter mon expérience et vous transmettre mon savoir!
L’idée du blog et de mon développement en ligne est venu par cette envie de partager, de donner les clefs d’être en lien avec les autres et moi-même.
Alors, au sein de ce site, je vais vous faire partager mes pensées, mes expériences, mes envies et tout ce que j’ai appris durant ce voyage de la connaissance de moi-même. Et continuer sans cesse vers le mieux-être et vous accompagner dans ce sens.
Au travers de mes accompagnements personnalisés à distance et le blog, je vais vous donner tous les détails de comment j’ai repris en main ma santé physique et mental.
Mon expérience de 36 ans, mes 2 ans de formation à l’institut de sophrologie à Paris, un voyage en Suède pour entrevoir le monde invisible.